Bandeau site officiel de la mairie d'Orée-d'Anjou
Flux RSS du site d'Orée-d'Anjou Site accessible pour la mairie d'Orée-d'Anjou Moteur de recherche de la mairie d'Orée-d'Anjou Suivez-nous sur Facebook mairie d'Orée-d'Anjou Suivre le conseil municipal
Sélectionner une page

Depuis le 1er janvier 2017, la loi dite « Labbé » s’applique à toutes les collectivités locales et interdit notamment l’utilisation de produits phytosanitaires sur les espaces verts.
Les cimetières et les terrains de football, jusqu’ici épargnés par cette règlementation, sont également concernés depuis le 1er juillet 2022.

Afin d’aller plus loin dans la démarche du « zéro phyto », la commune a décidé d’engager une réflexion pour élaborer un plan de gestion différenciée de ses espaces verts. Ce document, qui devrait voir le jour d’ici 2024, permettra de déterminer les méthodes et fréquences d’entretien adaptées à chaque type de terrain ou espace vert répertorié. Pour l’aider dans la rédaction de ce plan, la commune sera accompagnée par le CPIE Loire Anjou, qui apportera également son expertise technique quant au choix des méthodes d’entretien à privilégier.

DEUX PREMIÉRES ACTIONS MISES EN PLACE
1 / VÉGÉTALISATION DES CIMETIÈRES :
cette méthode consiste à enherber les allées avec une pelouse composée de grains de fétuque (plus résistante et moins gourmande en eau) et recouvrir les espaces inter-tombes d’un alternant de paillage et de plantes grasses ou vivaces résistantes à la sécheresse. Les cimetières de Champtoceaux et La Varenne y ont d’ores et déjà eu recours. L’aménagement des 7 autres cimetières de la commune devrait avoir lieu d’ici à 2024.

AVANTAGES :
• Simplification de l’entretien
• Amélioration de la filtration et de l’infiltration de l’eau
• Augmentation de la biodiversité des sols

2 / RECOURS À L’ÉCO-PÂTURAGE :
consiste à effectuer l’entretien d’un espace enherbé en y laissant paître des animaux, généralement des moutons ou des chèvres. Une zone d’éco-pâturage est actuellement en cours d’installation à Saint-Sauveur-de-Landemont, au niveau de l’Etang de Rochefort. Elle devrait accueillir les animaux à l’automne.

AVANTAGES :
• Pratique écologique, de faible impact environnemental (alternative à la tonte mécanique)
• Entretien facilité des zones difficiles d’accès
• Démarche pédagogique vectrice de lien social (interaction avec les riverains)
• Régulation de la végétation et restauration du milieu

UNE ACTION « TEST » : LE FAUCHAGE RAISONNÉ
Il consiste à adapter le nombre et la période de fauche en fonction des sites et des saisons. Certaines zones continuent d’être entretenues de façon intensive, d’autres au contraire sont fauchées 1 fois par an, généralement
au mois d’octobre, permettant ainsi à un maximum d’espèces végétales de terminer leur cycle végétatif.

AVANTAGES :
• Valoriser le potentiel écologique (zones refuges*)
• Diversifier les paysages
• Protéger la biodiversité (faune et flore)
• Diminution de l’érosion des sols

Dans l’attente de l’élaboration du plan de gestion différenciée, des zones  » non fauchées » sont d’ores et déjà à l’essai sur Orée-d’Anjou :
• Drain : deux espaces verts dans le lotissement « des Champs Chevaux » / Aire de jeux « des Gâts / Aire de la rampe
• Landemont : Coulée de la cité des Peupliers jusqu’à la station d’épuration de la Pouquelière / Champ derrière l’atelier technique / bassins d’orage de la Vicairerie
• La Varenne : Derrière la salle polyvalente des Hautes-Cartelles / A côté de la résidence Constance Pohardy
• Liré : lieu-dit « le Hardas » / terrain situé derrière la station-service
• St-Laurent-des-Autels : Derrière la salle Laurenthéa / à côté du pôle médical / Station d’épuration des Landes
• St-Sauveur-de-Landemont : A côté du City Park / Vallée de l’Ilette (de juin à septembre).