Bandeau site officiel de la mairie d'Orée-d'Anjou
Flux RSS du site d'Orée-d'Anjou Site accessible pour la mairie d'Orée-d'Anjou Moteur de recherche de la mairie d'Orée-d'Anjou Suivez-nous sur Facebook mairie d'Orée-d'Anjou Suivre le conseil municipal
Sélectionner une page
« Dans le prolongement des orientations budgétaires dont nous avons pu débattre en novembre dernier, je suis très satisfait de vous retrouver ce soir pour évoquer la traduction budgétaire de ces orientations.

Le budget de fonctionnement que va nous présenter Lydie Pineau puis chacun des adjoints présente une réduction des dépenses de fonctionnement d’un million d’euros si on inclut les opérations d’ordre.

A l’heure où des charges nous échappent comme celles relatives à l’électricité, au gaz, à l’alimentation, nous projetons de réduire nos charges à caractère général de l’ordre de 410 000 euros. Cet effort se fera sans impacter notre priorité d’offrir dans nos restaurants scolaires, des menus de qualité à base de produits en proportion conforme aux exigences de la loi Egalim. Claudine Bidet y veillera avec sa commission qui n’aura pas, par ailleurs à revoir à la baisse notre niveau de service offert aux familles d’Orée-d’Anjou. Par contre, la gratuité de certains services peut être remise en cause comme nous le proposera Emilie Bouvier en évoquant les locations de salles communales – des contributions supplémentaires aux coûts de fonctionnement de nos locaux doivent pouvoir s’entendre même modestement.

A l’heure où les charges de personnel progressent en raison des revalorisations des indices de rémunération, ce budget permettra d’intégrer les agents de l’EHPAD St Louis non reclassés ou non mis à disposition d’autres structures. Alors, oui, ce budget assume la suppression de certains postes de collaborateurs ou chargés de mission – leurs dossiers sont déjà transmis à d’autres agents : la démarche Territoire Engagé Transition Energétique, ex Citergies, se poursuivra avec les services techniques sous la responsabilité de Vincent Lerendu, le projet de territoire dont l’écriture a été engagée se poursuivra avec Anne Le Quellec et sous ma propre responsabilité, le sujet du commerce local se poursuivra avec l’agent en charge des accueils de proximité sous la responsabilité de Céline Pigrée et Clément Mayras-Coppin, le sujet de la sécurité et de l’accessibilité des bâtiments publics se poursuivra au sein du service technique sous la responsabilité de Teddy Tramier.

Sur le plan des recettes, les habitants d’Orée-d’Anjou, propriétaires de leur logement, ne seront pas impactés par nos propositions budgétaires de ce soir. Nous n’utiliserons pas le levier fiscal à notre disposition. Néanmoins, je tiens à rappeler à l’attention de ces mêmes habitants que la loi de finances adoptée par le Parlement fera progresser les bases d’imposition – ils seront donc impactés par cette loi via une progression de leur taxe foncière de l’ordre de 6% ce qui représentera pour notre budget plusieurs centaines de milliers d’euros de recettes nouvelles.

Pour terminer mon propos introductif, je souhaite évoquer les investissements municipaux qui vont vous être présentés en détail par les adjoints. Si en 2021, 5 600 000 euros d’investissements nouveaux ont été décidés, si en 2022, 4 191 235 euros d’investissements nouveaux ont été décidés, en 2023, nous inscrirons seulement 1 889 160 euros d’investissements nouveaux. Cette baisse de 55% sur un an, nous amène à un niveau d’investissement qui sera en vigueur au cours des prochains exercices comptables de notre mandature qui se terminera en 2026. Vous comprendrez que ce changement de braquet permettra de ne pas s’engager sur la voie d’un endettement insupportable qui résulterait à la fois d’un excédent de fonctionnement réduit et d’un accroissement trop conséquent de l’effort d’investissement. Vous comprendrez que ce changement de braquet nous oblige encore plus à investir avec parcimonie là où les investissements seront synonymes de réductions de nos charges de fonctionnement.

Pour conclure, je tiens à remercier mes collègues élus et les agents municipaux mobilisés pour construire cette proposition budgétaire 2023 que je souhaitais soumettre au débat avant la fin de l’année civile. C’est un devoir que je vous impose, que je m’impose pour que nos services fonctionnent dès le 1er janvier prochain avec des crédits clairement votés en amont par notre assemblée

André MARTIN