Bandeau site officiel de la mairie d'Orée-d'Anjou
Flux RSS du site d'Orée-d'Anjou Site accessible pour la mairie d'Orée-d'Anjou Moteur de recherche de la mairie d'Orée-d'Anjou Suivez-nous sur Facebook mairie d'Orée-d'Anjou Suivre le conseil municipal
Sélectionner une page

Le projet d’une nouvelle station unique pour Drain et Liré va permettre la suppression des installations de traitement propre à chaque commune. Ce nouvel équipement, dimensionné pour 3800 Équivalents Habitants (EH) traitera les eaux usées acheminées depuis différents postes de refoulement. Le rejet des eaux traitées s’effectuera via une canalisation de transfert en Loire. 

Mauges Communauté est l’autorité organisatrice du service de l’eau potable et des eaux usées : assainissement collectif ou assainissement non collectif. Au cœur du cycle de l’eau, la Communauté d’agglomération définit la politique de l’eau pour l’ensemble du territoire des Mauges. Mauges Communauté est exploitant des deux stations actuelles sur les communes de Drain et Liré. La proximité de ces deux communes permet la construction d’un seul et même ouvrage de traitement. Cette nouvelle station prendra en charge les eaux usées des habitants, des entreprises et des services publics de toutes les communes déléguées de Drain et Liré. Suivant les orientations du Plan Local d’Urbanisme et initié par la commune nouvelle d’ODA avant le transfert de compétence, les élus ont décidé la construction d’une nouvelle station, suffisamment dimensionnée pour faire face à l’augmentation de
la population et des activités économiques d’ici 20 à 30 ans.

QUEL SYSTÈME DE TRAITEMENT ?
Le traitement de la nouvelle station d’épuration reposera sur une filière de type « à boues activées », une épuration biologique composée essentiellement de micro-organismes. L’eau, une fois épurée, sera ensuite restituée dans le milieu naturel. Les boues issues de la station seront déshydratées et stockées dans des lits de séchage plantés de roseaux puis valorisées en compostage ou épandage agricole selon les possibilités données par la réglementation.

DESCRIPTION DES TRAVAUX
Création d’une station d’épuration de capacité 3800 EH. Création de bassins tampon/postes de refoulement sur les sites du poste de refoulement général actuel de Drain (Nigaudière), de la station de Frétineau (Liré) et de la station des Masures (Liré) ainsi que les réseaux de transferts associés vers la station. Création d’une conduite de rejet des eaux traitées et d’un émissaire en Loire

REJET DES EAUX TRAITÉES DANS LE LIT MINEUR DE LA LOIRE
La particularité de cet ouvrage, est que le rejet des eaux traitées se fera par refoulement dans le lit mineur de la Loire. Cette canalisation de refoulement commence en sortie de la station d’épuration pour traverser ensuite le lit majeur de la Loire avec des zones classées Natura 2000. Des études environnementales ont été nécessaires pour la réalisation de cet ouvrage avec des contraintes particulièrement fortes dans le lit mineur de la Loire, enfouissement de la conduite jusqu’à 2 mètres de profondeur en zone immergée, besoin d’une pelle mécanique amphibie, intervention de plongeurs, installation de gabion de lestage…

USAGERS OU ÉQUIVALENTS HABITANTS ?
La capacité d’une station d’épuration ne se mesure pas en nombre d’habitants, mais en Équivalent habitant (EH). Cette unité spécifique est une moyenne entre des usagers de maisons individuelles, d’entreprises, de services publics, dont le nombre varie selon le type de résidence (principale ou secondaire), les saisons, les zones et bien d’autres critères. Avec une capacité de 3 800 EH à la fin des travaux, vers la fin 2022, la station d’épuration sera donc dimensionnée pour plus de 20 ans.